A la découverte de l’artiste EDEN-LEMUEL

Rappeur a succès dans l’univers du gospel, MBATOU Cedric à l’état civil est un jeune ministre de la louange qui monte en puissance.  L’auteur du titre a succès « Laissez-moi suivre mon JESUS… » se livre  à cœur ouvert à votre journal pour mieux le connaitre et comprendre certains de ces choix

Journal Chrétien : Quels sont  vos origines et parlez-nous de votre adolescence ?

EDEN-LEMUEL : EDEN-LEMUEL est originaire de l’Ouest Cameroun (du Nde) et du Centre (Du Mbam).  Mon adolescence je la passe à Yaoundé, précisément Yaoundé 2 au quartier Nkomkana.  Où je me lance dans le football au centre de formation CEFCOM où j’évolue pendant quelques années avant d’arrêter pour me concentrer sur le domaine académique.

 Journal Chrétien : Que peut-on savoir de votre cursus scolaire ?

EDEN-LEMUEL : Je fais le primaire à l’école publique de Tsinga où j’obtiens mon CEP puis je vais au CETIC CHARLES ATANGANA où j’obtiens mon CAP en ELECTRONIQUE ensuite je vais au LYCÉE TECHNIQUE DE NKOLBISSON ou j’obtiens un BACCALAURÉAT F2.

Puis je fais une formation D’ÉLECTRICITÉ EN BÂTIMENT, ensuite je fais un an à l’université de BUEA en RÉSEAU ET TÉLÉCOMMUNICATION.

Je reviens à Yaoundé où je me fais former dans le domaine du STAFF, PEINTURE ET DÉCORATION.

 

 Journal Chrétien : Comment et où avez-vous rencontré le Seigneur Jésus  ?

 EDEN-LEMUEL : Je rencontre le Seigneur Jésus à 11 ans au quartier Nkomkana au travers d’une maman qui avait présenté l’Évangile à ma mère, cette dernière avait cru, la maman en question ayant accès à la famille m’a également présente l’Évangile, et c’est ainsi que j’ai accepté le Seigneur.

(Parlez-nous des circonstances)

J’étais rentré des classes en septembre 2002 et j’avais trouvé une dame, un visage inconnu à la maison, elle nous parla à mon grand frère et moi de Jésus, du péché et de ses conséquences, du sacrifice de Jésus et nous demanda si on voulait abandonner une vie de péché et suivre le Seigneur…

C’est ainsi que ce jour je reçu le Seigneur.

Journal Chrétien : Quelles sont vos expériences spirituelles avec Dieu? Citez nous quelques-unes

 EDEN-LEMUEL : Une particulière, ce fut à Buea dans le domaine de la prière.

Je me retrouvais une fois en train de prier à ma chaîne de prière une fois au point où j’avais l’impression d’être dans un combat physique avec un adversaire, et je fus trempé de sueur au point où je dû retirer mon t-shirt, le presser, l’étaler avant de continuer à prier et la chaîne de prière fit remplit de ma sueur comme si on y avait versé de l’eau.

Ces moments d’évangélisation à Buea où je n’ouvrais presque jamais ma bouche pour prêcher sans que quelqu’un se repente, et ces groupes d’études Biblique que le Seigneur m’utilisa pour implanter avec mon groupe ainsi que ces premiers convertis que je baptisa.

 

Je me rappelle également de cette nuit où le Seigneur me réveilla de mon sommeil et j’entendis clairement dans mon esprit sa voix me demander  de rendre ministère au téléphone à quelqu’un qui était censé être endormi, lorsque j’écrivis à la personne, curieusement elle me répondit de manière instantanée et quand je lui transmis ce que j’avais de la part du Seigneur elle le confirma.

Journal Chrétien :   Comment avez-vous reçu l’appel pour la musique ?

EDEN-LEMUEL : J’étais juste un jeune passionné de l’évangélisation et de la musique, du rap en particulier.

Je me dis juste, qu’est ce qui m’empêche de présenter l’Évangile au travers du rap.

C’est ainsi que je décidais de me lancer.

Je me rapprochais d’un aîné dans le domaine qui me demanda de tout arrêter et d’aller prier. Me demandant si c’est le Seigneur qui m’appelait à cela.

Après des semaines de retraite et prière je reçu clairement du Seigneur que je devais apporter l’Évangile au travers de mes textes aux jeunes de ma génération. Être un jeune qui par sa vie et sa musique apport un message qui guérit les cœurs.

Journal Chrétien :    Depuis combien de temps êtes-vous musicien ? Et Quelle est l’histoire de votre parcours musical ?

EDEN-LEMUEL :  J’ai commencé à me frotter au milieu musical en 2009.

J’ai commencé par la poésie et ensuite le slam pour finir par le rap.  C’est en 2011 que je me lance vraiment dans le rap et en 2012 je commence une carrière professionnelle.

Néanmoins je me considère beaucoup plus comme lyriciste et poète que rappeur ou SLAMEUR. Je suis passé de poète à SLAMEUR, de SLAMEUR à rappeur.

J’ai fait mes débuts avec des amis de l’école du dimanche avec qui nous avions formé le groupe THE CELESTIALS CITIZEN.

Ensuite j’ai rejoint me collectif 5record au travers de mon mentor JOE LAGABEN où j’ai pu rencontrer des aînés qui ont été des modèles et guide pour moi à l’instar de Balo, Mister J, Ewert Sun, Armand Ngoloko, Nomo Perets…

J’ai participé à trois compiles avec le collectif 5recprd 2012,2013 et 2014.

Puis en 2016 je me suis lancé dans une carrière solo puis en 2018 je sors mon tout premier single dont le vidéogramme est réalisé par ARTMINDERS. Je suis invité durant cette période sur plusieurs projets tel que la compile TRP(THE REVOLUTION PROJECT de Mister J), le projet Cameroun debout.

Je participe en collaboration aux albums de Shadrack, Ewert Sun , Nomo Perets, Paul Gabryel et me retrouve dans plusieurs featuring avec des artistes tel que Orgelo, Christiane Moukori et bien d’autres…

Et j’ai signé avec le label ARTMINDERS MUSIC en 2021

Journal Chrétien :      Avez-vous des albums ou autres titre déjà connu par le public ? Si oui Parlez-nous-en

 EDEN-LEMUEL : Mon tout premier single sorti en 2018 LMSMJ (Laissez Moi Suivre Mon Jésus) est disponible sur ma chaîne youtube ainsi que le second JVPL (Je Vis Pour Lui) sorti l’année dernière. Ainsi que quelques free style.

 Journal Chrétien :      Quelles ont étés vos difficultés ?

EDEN-LEMUEL : La difficulté première a été celle de se faire accepter dans le milieu chrétien comme Évangéliste au travers du rap, à cause de certains préjugés.

La difficulté aussi de l’auto production.

Devoir financer tout un projet à hauteur de centaines de mille et être rejeté par les gens de la maison…

Le manque de professionnalisme dans le milieu (des organisateurs d’événements qui ne respectent pas leur parole encore moins le dépôt que le Seigneur a mis en nous.)

Le désintérêt de l’église pour ce que nous faisons.

Journal Chrétien :    Quel est votre modèle dans le ministère?

EDEN-LEMUEL : À ce niveau j’en ai plusieurs

Premièrement mon père spirituel EDJEGUE FRANÇOIS, des aînés tels que Balo, Mister J, Ewert Sun, Nomo Perets, Charles Citenga. Et là présentement en particulier Paul Gabryel.

Journal Chrétien : Quels ont été vos objectifs? Ont-ils été atteints?

 EDEN-LEMUEL : Mon objectif est d’apporter l’Évangile au plus grand nombre et aux jeunes en particulier.

Produire des textes et une musique qui élève le nom du Seigneur Jésus, qui amène des âmes à Christ, guérie les cœurs, console et conscientise.  Honnêtement je ne me voyais pas être où je suis présentement et certainement pas où je dois être.

Mais néanmoins le parcours est à saluer.

J’ai vu plusieurs venir à Christ au travers de ma musique, des cœurs meurtris être guéris, des jeunes me prendre pour modèle, vouloir que je les forme…

Néanmoins je pense que le meilleur est à venir.

Journal Chrétien : Quelle est votre actualité ?

 EDEN-LEMUEL : Je prépare la sortie d’une compile avec mon Label ARTMINDERS et ma sortie de mon album en novembre ou décembre 2022.

Et quelques sorties d’évangélisation dont les dates ne sont pas encore calées.

Journal Chrétien : Avez-vous des conseils à prodiguer à ceux qui vous lirons ?

 EDEN-LEMUEL : Je dirai simple qu’une vie sans Christ est comme une mer sans eau et un chrétien sans appel est comme un ciel sans nuage.

Chaque chrétien devrait savoir ce à quoi le Christ l’appelle, s’y atteler et l’exercer de toutes ses forces.

 

THIERRY EDJEGUE

(Visited 22 times, 1 visits today)

About The Author

You might be interested in

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.