Italie: Annulation du référendum sur l’euthanasie, les chrétiens «extrêmement satisfaits»

La Cour constitutionnelle italienne stoppe le processus de référendum au sujet de l’euthanasie, lancé suite à une pétition qui avait pourtant recueilli 1,2 million de signatures.

La Cour constitutionnelle italienne stoppe le processus de référendum au sujet de l’euthanasie, lancé suite à une pétition qui avait pourtant recueilli 1,2 million de signatures.

La Cour constitutionnelle italienne stoppe le processus de référendum au sujet de l’euthanasie, lancé suite à une pétition qui avait pourtant recueilli 1,2 million de signatures.

L’autorisation de l’euthanasie en Italie, ce n’est pas pour tout de suite. Malgré une pétition signée par 1,2 million de citoyens -bien au-delà du seuil des 500 000 requis- le référendum réclamé n’aura pas lieu. La Cour constitutionnelle vient en effet d’invalider le processus. Elle estime qu’il ne garantira pas «une protection minimale de la vie humaine». Et tout particulièrement pour «les personnes faibles et vulnérables».

CNE News précise: «Le référendum proposait d’abroger une partie de l’article 579 du code pénal. Celui-ci punit le meurtre d’une personne consentante.» Actuellement, la loi italienne sanctionne effectivement de 5 à 12 ans d’emprisonnement quiconque aide une autre personne à se suicider.

L’euthanasie au cœur de la politique en Italie

Les réactions ne se sont pas fait attendre. La sénatrice Paola Binetti du parti centriste chrétien-démocrate a exprimé son «extrême satisfaction» auprès de l’agence italienne AgenPress le 15 février. Le dirigeant de Pro Vita & Famiglia, Toni Brandi, ainsi que le président du comité Non à l’euthanasie légale, Jacopo Coghe, approuvent également. «Nous sommes reconnaissants à la Cour pour son courage à s’élever contre le populisme bioéthique, malgré l’intimidation politique et la pression médiatique», précisent-ils dans le quotidien Avvenire.

Les chefs du Parti démocrate et du Mouvement cinq étoiles –membres du gouvernement de coalition– souhaitent pourtant que parlement légifère sur la question. «Le chemin vers la légalisation de l’euthanasie ne s’arrête pas», assure l’association Luca Coscioni, à l’origine de la pétition. «L’annulation du référendum rendra le chemin plus long et plus tortueux. Mais la route est balisée.» Quatre Etats de l’Union Européenne ont déjà légalisé l’euthanasie, dernier en date l’Espagne. L’Italie sera-t-il le cinquième ?

(Visited 16 times, 1 visits today)

About The Author

You might be interested in

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.