La bonne attitude de cœur dans mes relations !

Seigneur, quand vient l’heure du trouble, d’une quelconque confusion, d’un manque de repos, de communion dans ma relation avec mon époux, mes enfants, mes disciples, mes amis et frères dans la communauté chrétienne, même mes collègues, mes chefs hiérarchiques, donne moi je t’en supplie la bonne attitude de cœur pour retrouver le calme de mon cœur et pouvoir encore t’écouter parce que Tu veux toujours me parler.

Il est une heure, une période, un temps, ou vient le trouble dans mon cœur à cause d’une relation devenue difficile à garder, difficile de garder la cohérence, l’harmonie, bref une relation ou il est difficile de garder la communion. Ce temps arrive presque toujours lorsqu’on a des relations.

Eh oui on en a toujours parce que l’Amour de de Dieu notre Père a été abondamment déversé dans nos cœurs par JESUS-CHRIST notre bien aimé Sauveur…

Les relations quel qu’elles soient,  aussi importantes qu’elles sont, pour Dieu notre Père d’AMOUR qui nous veut unis et  d’un même esprit, aussi enrichissantes et bénissant es qu’elles sont, pour nous-même  en tant qu’individus, subissent malheureusement ou heureusement très souvent  beaucoup de secousses, beaucoup de fouets, beaucoup d’agressions. De la part de qui ? Cela importe peut être peu quand vient le trouble et le manque de repos, mais notons clairement qu’en tant qu’enfants de Dieu le Père d’Amour, nous avons un ennemi qui aime la division, la haine, il aime perpétrer les querelles dans les relations,  il est le diable, satan.

Ces fouets, secousses, attaques qui agressent nos relations chaque jour, très souvent se manifestent au travers des choses tellement simples et innocentes, mais qui ont vite fait d’offenser et de blesser. Des paroles déplacées, des parolesincontrôlées, des comportements mal interprétés, des regards et non-dit suspectés,des commentaires et comportements  de mépris, d’inattention, brefs des déceptions  inattendues de tout genredes personnes avec qui on est pourtant en relation critique…Oui et de toutes formes parce que nous sommes encore tant que nous sommes sur la terre, VULNERABLES.

Et nous voilà rempli de défense personnelle, de justification propre, de revanche, de vengeance, de culpabilité, de rejet, d’apitoiement sur soi, de complexes d’infériorité, de complexe de supériorité, de prétention, de retrait, de frustration, d’amertume,  et de toute  sorte de sentiments mélangés négatifs et positifs.. Bref on vit désormais un trouble incessant que souvent on essaye de taire par plusieurs moyens souvent même « spirituels » Mais sans succès à cause de notre attitude de cœur qui est devenu négative vis-à-vis  cette relation attaquée qui connait des secousses Que notre ennemi le diable aime exploiter pour diviser.

Lorsque la relation est critique comme elles savent souvent l’être  et permettez-moi de vous dire que chacune de celles que j’ai pris le soin de citer ici dans cet article son bel et bien critiques ! Alors on veut bien prier, on en parle beaucoup aux mauvaises oreilles, on calomnie même, on justifie et se justifie et on empire la situation et pourtant  Dieu veut  nous aider comme Il veut bien toujours le faire, parfois cela devient impossible parce que le calme et la bonne attitude nous ont quitté.

Mais nous devons constamment supplier le Saint-Esprit chaque jour dans nos relations, de nous aider et nous donner de garder la bonne attitude de cœur que voici dans ce passage de la Parole de notre Dieu d’Amour…1Corinthiens 13:1-13. C’est alors que nous trouverons du repos, c’est alors que nous pourrons toujours garder la communion avec notre Dieu d’Amour et aussi pouvoir garder toutes nos relations.

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n’est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité; elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant. Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu. Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité »


Elisabeth Matip Nouga

Conseillère

Clinique Ilot d’Espoir

Tél 697 15 80 43

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.« >Lysamat7726@gmail.com

(Visited 12 times, 1 visits today)

About The Author

You might be interested in

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.