Timothée Paton, incubateur de talents

J’ai un nouveau portrait hors du commun à te faire découvrir. Cet homme a quelque chose de très contagieux en lui. Et j’ai comme l’impression qu’il pourrait facilement te contaminer à ton tour : Timothée Paton.

Né en France d’un mère anglaise et d’un père écossais, Timothée Paton démarre sa vie en France. Il est un mélange de bonhomme très intéressant. J’avais beaucoup entendu parler de lui, de ses actions missionnaires et de son livre. Mais, c’est à Bouge Ta France que je l’ai vu pour la toute première fois, aux côtés de  Thiebault Geyer dont je t’ai également tiré le portrait.

On pourrait dire de lui qu’il est précoce 

Il se convertit à seulement 4 ans et fait ses débuts dans l’évangélisation à 12 ans, en apportant sa première prédication qui parle d’un jeune garçon, comme lui, que Jésus va utiliser pour faire l’extraordinaire miracle de la multiplication des pains et des poissons. (Pour découvrir l’histoire : Matthieu 14.15-21)

Cette prédication était-elle prémonitoire du destin de Timothée qui va vivre la multiplication au cours de sa vie ?

Il ne s’arrête pas là ! 

À seulement 13 ans, Timothée se lance dans l’ÉPAJ (Évangélisation Par les Affiches et les Journaux). Grâce à son audacieuse initiative, le message de Jésus a été annoncé à grande échelle et dans plusieurs pays. 

Quel a été le déclic de ce démarrage sur les chapeaux-de-roues ? Alors que les garçons de 13 ans jouent souvent plus au foot ou aux jeux vidéo, Timothée, lui, est fier de servir Dieu. Lorsque le pasteur de l’église, dans laquelle il se rendait avec sa famille, lui propose de s’occuper du stand de dépliants à la sortie des cultes, il répond oui, tout content et reconnaissant d’avoir été choisi ! Ce ne seront là que les débuts d’une multiplication prometteuse !

Il décide ensuite de continuer avec des études de théologie, en Angleterre, pour devenir pasteur dans le nord de la France, en Picardie, durant 3 années. Il y avait des endroits beaucoup plus sexy à sa portée, mais pour lui, l’Évangile devait être annoncé à tout le monde et surtout à ceux qui se trouvaient premièrement autour de lui.

Ses parents, modèles à suivre

Le milieu dans lequel on grandit a son importance dans l’avenir des enfants. Timothée est inspiré par le dévouement de ses parents qui n’hésitent pas à aller dans des quartiers sensibles de Roubaix et de Tourcoing pour partager Jésus. Leur amour pour Dieu, leur vie de prière, leur dépendance à Dieu et leur implication auprès des plus démunis a beaucoup inspiré Timothée, qui développe alors une certaine sensibilité pour les moins méritants.

C’est ce qui lui a permis de braquer les yeux sur l’autre bout de la planète : l’Asie du Sud-Est.

Projets fous pour sortir des milliers d’enfants de la misère

Le sort de dizaines de milliers d’enfants cambodgiens qui traînent dans les rues le bouleverse au point qu’il décide de tout plaquer (et son église en Picardie avec) pour leur venir en aide. D’abord, il s’improvise dans un autocar de secours puis il monte par la suite 2 gros projets sur place.

Association Bong Paoun. C’est le pari fou de payer aux parents le travail que leurs enfants auraient fourni s’ils avaient travaillé pour eux dans la rue. En échange, l’association prend soin de leurs enfants, en les accueillant dans un bâtiment prévu à cet effet, et en les protégeant des dangers du kidnapping et des accidents. Le message de Jésus leur est annoncé en même temps. Et ça marche ! Les parents libèrent ainsi leurs enfants en signant des contrats entre eux et l’association.

En parallèle, il fonde un projet artistique “You’ve Got Talent” – Tu as du talent – une ONG enregistrée au Ministère de l’Intérieur du Royaume du Cambodge. C’est en observant les Cambodgiens que Timothée Paton a cette idée de génie d’aider à propulser les artistes en herbe, chez qui il découvre différentes formes de talents et de créativité. L’idée est de leur permettre d’être vus et entendus sur la scène du “Talent Show” qu’il crée à Phnom Penh.

Puis, il fonde une autre association humanitaire, Le Pont de l’Espoir, aujourd’hui présente dans certaines régions les plus pauvres du monde, pour améliorer l’accès à l’éducation de milliers d’enfants. Elle compte également pénétrer de nombreux pays.

À deux doigts de l’AVC

Timothée Paton est dynamique, jeune, et volontaire, mais son corps lui envoie rapidement des signaux qui le ramène sur la touche pour une durée de 2 ans ½. Il traverse un burn out et passe à deux doigts de l’AVC. Comme beaucoup, il ne pensait pas en arriver là.

Engagé dans une mission qui le passionne, avec de nombreux projets pertinents et porteurs de fruits, les besoins restent sans fin – malgré une équipe de bénévoles dévoués et formidables -. Son corps lui rappelle qu’il est limité !

Ça ne devait pas se passer comme ça, mais il finit par réaliser que c’est un mal pour un bien car il va apprendre à déléguer plusieurs de ses activités à d’autres personnes qui lui permettront de le soulager et d’imaginer d’autres projets. Un temps de restauration intérieure va pouvoir commencer, et lui permettront de préparer d’autres projets.

Le bout du tunnel est prometteur

Il profite de son temps loin du champ missionnaire pour se lancer dans une formation à la Pratique et Éthique de la Communication qui lui permettra de concrétiser un autre projet : GospelTALK

GospelTALK tient à équiper le peuple de Dieu à la prise de parole en public de façon à ce que l’auditoire ait envie d’écouter le message jusqu’au bout. Les étudiants apprennent à ne faire passer qu’un seul thème, qu’une seule pensée forte dans leur allocution.”

Timothée voit le bout du tunnel et revient sur le terrain missionnaire pour multiplier autrement

Il n’est plus tout seul à tout mener de front ! Parallèlement à ses activités humanitaires, il voyage sur les 5 continents où il intervient auprès des nombreuses églises, dans les universités, au milieu des jeunes, au sein des écoles bibliques et il se fait connaître aussi auprès des médias. Une façon pour lui de transmettre sa passion et sa faim de voir des vies transformées par l’œuvre de Jésus.

C’est d’ailleurs son combat : multiplier des disciples de Jésus et les pousser à s’engager dans la vaste mission qui attend tout croyant ! Je te conseille de suivre sa formation, tirée de son livre “Quittez la plage”, très inspirant au passage.

Tu n’as pas l’impression qu’il se soit finalement reposé !? Son impact sur des dizaines de milliers d’enfants, dont la vie a été changée, il le doit à sa propre initiative mais aussi à celle de centaines de bénévoles, pasteurs et missionnaires. Ces “ouvriers” ont vécu de réelles transformations dans leur vie qu’ils n’ont pas voulues garder pour eux. Une vocation et une mission sont nées de leurs transformations, permettant un impact toujours plus grand et plus fort.

“Tout seul, on va vite, mais ensemble, on va plus loin.” – Proverbe Africain

Sa devise pourrait être ce proverbe. Parce qu’il sait que la moisson est encore grande et que pour multiplier les ouvriers, cela passe par vivre cette mission ensemble, à plusieurs et seulement si les uns se lèvent aux côtés des autres.

Tu veux en faire partie ? Tu peux soutenir les différentes œuvres de Timothée Paton de plusieurs manières et continuer aussi à te former pour être un disciple qui multiplie d’autres disciples.

(Visited 17 times, 1 visits today)

About The Author

You might be interested in

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.